Suivez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter

Vendredi 25 octobre : thématiques

madagascar cote ouest pecheurs vezo marie-aude sevin aamp 506x380Communauté de pêcheurs Vezo sur la côte ouest de Madagascar. © Marie-Aude Sévin / AAMP

Thème du jour : Approches régionales

Les approches régionales des AMP et des réseaux d’AMP impliquent de nombreux acteurs, programmes et initiatives déjà en place – une diversité qui constitue à la fois un défi et un atout. Au service d'objectifs internationaux, les régions peuvent catalyser efficacement les synergies au travers de réseaux cohérents, efficaces et bien gérés.

THEMATIQUES
DU 25 OCT. (PDF)

PROGRAMME
DÉTAILLÉ

S’affranchir des frontières et faire émerger des synergies régionales

Améliorer la représentativité écologique et la cohérence des réseaux d'AMP est nécessaire à la fois pour faire face aux menaces communes et pour étendre la protection au niveau régional, y compris en haute mer.

Garantir la cohérence écologique des réseaux [5A]

Les conférenciers se préoccuperont de l'intégrité des écosystèmes, de leur résilience et de leur connectivité, afin de répondre aux questions clés suivantes : comment concevoir des réseaux efficaces, et avec quels outils ? Où en sommes-nous en termes de planification spatiale marine à l’échelle régionale ? Comment définir des objectifs régionaux concrets et mesurables ?

Développer la coopération interrégionale [5B]

Une analyse des initiatives en cours aboutira à des propositions sur les moyens de renforcer la coopération interrégionale entre institutions et entre réseaux, et sur comment jeter des ponts au travers des océans afin de refléter leur interconnexion fondamentale.

Questions clés : comment mutualiser les meilleures pratiques entre les régions ? Comment établir des liens entre régions et entre initiatives ?

Intégrer la haute mer dans les réseaux régionaux [5C]

Sur la base d’un examen des initiatives existantes au niveau régional et d’une discussion des zones d'importance écologique ou biologique (ZIEB), deux ateliers consécutifs considèreront comment les zones au-delà de la juridiction nationale (ABNJ) peuvent être intégrées aux réseaux régionaux existants.

Renforcer les réseaux régionaux et leur gouvernance

Les participants partageront leurs expériences de construction et de gestion de réseaux d'AMP, et discuteront de la meilleure façon de mutualiser leurs savoir-faire techniques au sein de réseaux professionnels. Ces réseaux sont essentiels pour que les gestionnaires puissent compter les uns sur les autres, de manière à protéger les espèces et les habitats à grande échelle, et à faire face aux menaces communes. Il sera également question de la manière dont les réseaux d’AMP peuvent unir leurs forces avec d'autres institutions d’importance stratégique.

Faire émerger des stratégies régionales [5D]

Tout en gardant à l'esprit la diversité des contextes, une comparaison des initiatives nationales/régionales existantes et des réseaux d'AMP déjà opérationnels permettra d’élaborer des mesures efficaces pour les développer et les renforcer, notamment en ce qui concerne la gestion intégrée par zones et les mesures de conservation. Les sessions iront au-delà des principes généraux pour définir des actions concrètes, adaptées au contexte, sans passer sous silence la complexité des approches et des instruments régionaux. Trois ateliers parallèles mettront l'accent sur l’importance des initiatives subrégionales pour à la fois appliquer et aider à définir des stratégies et des objectifs régionaux. Leurs conclusions viendront alimenter des ateliers sur la coopération interrégionale.

Questions clés : comment traduire les principes en actions pratiques adaptées au contexte ? Comment l'action régionale se matérialise-t-elle concrètement sur le terrain? Comment relier des AMP qui opèrent dans des contextes différents ? Comment le concept de mers régionales peut-il renforcer les liens mutuels ?

Mutualiser les compétences et les outils pour des réseaux efficaces [5E]

Pour renforcer leurs capacités, les gestionnaires d'AMP doivent pouvoir compter sur des réseaux professionnels et collaboratifs. Quels sont les réseaux déjà en place ? Comment peuvent-ils être élargis et approfondis?

Faire face ensemble aux pressions et menaces communes [5F]

Les institutions vouées à la conservation des océans ne peuvent agir seules : elles doivent s'appuyer sur des organisations détenant un pouvoir réglementaire sur des activités telles que la pêche et le transport maritime. Elles doivent également participer activement aux processus politiques internationaux concernant le changement climatique et les espèces exotiques invasives.

Principales questions posées aux participants : Comment développer des approches intégrées aux réseaux régionaux ? Comment surmonter les attitudes défensives ou de méfiance envers les partenariats ? Comment les AMP peuvent-elles contribuer à des objectifs de gestion sectoriels ? Comment lutter contre le changement climatique et la menace des espèces exotiques invasives ? Les réseaux d'AMP peuvent-ils améliorer la résilience face au réchauffement climatique et à l'acidification ?

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter