Suivez nous sur Facebook
Suivez nous sur Twitter

Marseille, une expérience capitale

Marseille, capitale de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, est aussi capitale européenne de la culture 2013.

marseille-provence-2013Cette métropole multiculturelle métisse les sons, les saveurs et les artistes, comme en témoigne la diversité du programme Marseille Provence 2013. Il fait une large place aux horizons marins, sous l'intitulé "La mer, notre capital". Deux grands moments: la semaine "La mer nous inspire", au Pavillon M, et le 40e Festival mondial de l'image sous-marine.

Mais le visiteur gagnera aussi à s'extraire de la foule: Marseille constitue un point de départ idéal pour explorer des paysages somptueux, marins comme terrestres.

Conscientes de la richesse de leur patrimoine naturel, la ville et sa région mettent en oeuvre une politique résolue pour le sauvegarder.

Le Pharo

Le congrès se réunit au palais du Pharo, un monument historique du 19e siècle voulu par Napoléon III, sur un promontoire rocheux offrant une vue somptueuse sur le Vieux-Port.

Le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte vint en visite officielle à Marseille en septembre 1852, quelques semaines avant de se faire proclamer empereur. Il y exprima le souhait de bâtir une résidence «avec les pieds dans l’eau», susceptible de symboliser la soumission de la ville au nouveau régime. Mais Napoléon III voulait aussi y voir une marque d'affection pour sa femme, l'impératrice Eugénie, à qui il dédia le projet.

La construction du palais commença en 1858, mais restait inachevée lorsque le Second Empire s’effondra en 1871. La Palais devint alors propriété de la Ville de Marseille et abrita divers établissements médicaux et d'enseignement supérieur.

Aujourd'hui, le palais a été transformé en un centre de congrès d’envergure internationale, couvrant près de 40 000 mètres carrés. Avec ses deux salons de réception, il perpétue le faste du Second Empire. Mais avec son  auditorium de 900 places, ses salles de conférence et son grand espace d’exposition, il offre les commodités les plus modernes.

Accès au Pharo
Plan des salles

Plus d’informations: http://palaisdupharo.marseille.fr

Pavillon M, le "off" du congrès

marseille pharo vieux port vue aerienne ville_de_marseilleLe Pavillon M, centre névralgique des opérations de Marseille Provence 2013. © Ville de Marseille

Le Pavillon M est le lieu de passage incontournable pour tout voir / tout savoir sur Marseille Provence 2013. En questionnant notre lien culturel avec la mer, il offre à IMPAC3 une vitrine et un lieu d’échanges avec le plus grand nombre.

Des acrobates sur un voilier, des graffeurs qui pratiquent leur talent en toute impunité, une foule de comédiens, de musiciens, de danseurs aux allures aquatiques. Mais aussi des débats, des conférences… Tel est le programme de « la mer nous inspire » qui réunit une trentaine d'artistes au Pavillon M du 22 au 27 octobre 2013.

Pendant que des centaines d'intervenants du monde entier se presseront au Palais du Pharo, cette semaine de la mer au Pavillon M donne l’occasion d’amener le grand public à s'interroger sur les sentiments et les sensations que la mer suscite, sur la source d’inspiration artistique qu’elle a de tout temps représenté, et sur les diverses cultures qu'elle nourrit.

Le programme de la semaine s’articule autour de parcours d’expositions :

  • des toiles marine ;
  • la mer, le plus grand musée du monde (exposition de mobilier archéologique en avant-goût du Festival mondial de l’image so us-marines);
  • calanques : Marseille-Cassis-La Ciotat, le regard plein de couleurs du photographe Philippe Richaud ;
  • peindre sous la méditerranée : des peintures originales réalisées… en immersion !

Les expositions seront complétées par des approches culturelles et artistiques sous forme de spectacles vivants et autres conférences :

  • lectures publiques ;
  • chants de Méditerranée ;
  • ballet ;
  • atelier carnets de voyage ;

Et bien d'autrPavillon Mes surprises !

Enfin, la thématique La mer et les sens fournira une occasion non seulement de regarder, mais aussi de fermer les yeux pour écouter, goûter, et sentir les embruns sur notre peau.

Pendant la semaine d’IMPAC3, le Pavillon M propose ainsi un nouvel art de vivre et de faire vivre la mer, basé sur le respect, la solidarité et l’ouverture — des valeurs intrinsèques aux aires marines protégées.

 pROGRAMME COMPLET (PDF)

La mer, notre capital

La mer, notre capital © Ville de Marseille© Ville de Marseille

Le programme « la mer, notre capital » mis en place par la Ville de Marseille et le comité français de l’UICN dans le cadre du 3ème Congrès international des aires marines protégées est aussi dense qu’ambitieux, à la hauteur des enjeux que représente la mer pour Marseille.

"La mer, notre capital", c'est:

  • 90 rendez-vous de septembre à octobre dans Marseille et ses environs: balades, kayak, cafés des sciences, expos...
  • 25 artistes pour le festival « la mer nous inspire » au Pavillon M,
  • des conférences, des expositions.

La Ville entend ainsi célébrer son lien à la mer au travers d’animations valorisant son patrimoine naturel et culturel.

Programme
complet (pdf)

Mais il s'agit aussi d'une campagne de sensibilisation du grand public, pour lui démontrer les bénéfices des aires marines protégées et le tourner vers l’océanité.

En ce sens, un dépliant est largement diffusé:

Protéger la mer,
c'est tout bénéfice (PDF)

Marseille, côté culture

Lancement de Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture. © Ville de MarseilleLe Pavillon M, centre névralgique des opérations de Marseille Provence 2013. © Ville de Marseille

Marseille a été désignée Capitale européenne de la culture 2013. Festivités et manifestations s’enchaînent tout au long de l’année, transformant la cité phocéenne – et la Provence entière – en un foyer de création, de rencontres artistiques et de dialogue pour toute la Méditerranée.

Au fil des mois, Marseille-Provence déploie une collection impressionnante de nouveaux lieux culturels, qu’il s’agisse de musées (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée…), de salles de concert (le Silo…), de centre culturels (le J1, la Villa Méditerranée…), d’espaces d’expositions (Fonds régional d’art contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur…), ou d’ateliers d’artistes.

Beaucoup de ces sites phares se concentrent le long du front de mer, renforçant ainsi le lien entre le centre-ville et le port.

Marseille, côté nature

marseille-calanques marie-aude-sevin aamp 493x380 34Calanque. © Marie-Aude Sévin / AAMP

Marseille est adossée à un arrière-pays unique : la Provence, contrée de garrigues et de villages ensoleillés, qui s'élève porgressivement jusqu'aux premiers contreforts des Alpes. Cependant, l’attraction majeure de la région demeure son rivage méditerranéen extrêmement varié, alternant  sophistication et beauté sauvage.

A un jet de pierre de Marseille, dans le Parc national des Calanques, les participants du congrès pourront ainsi découvrir des criques cristallines ceinturées de falaises éblouissantes. Ces calanques constituent un terrain de jeux idéal pour tous les amateurs d’aventures, qu’ils soient randonneurs, grimpeurs, plongeurs ou marins.

Marseille et l'environnement marin

Calanque. © Agnès Poiret /  AAMPCalanque. © Agnès Poiret / AAMP

Depuis plus d’une décennie, la Ville de Marseille met en œuvre des politiques exemplaires  de conservation et de développement durable de ses zones marines et côtières.

A l'occasion d'IMPAC3, le dépliant de sensibilisation publié par la Ville avec le comité français de l'UICN souligne cette volonté.

Protéger la mer,
c'est tout bénéfice (PDF)

Mais l'engagement environnemental à Marseille, c'est plus que du papier. Ses réalisations phares  incluent :

  • l’ouverture en avril 2012 du premier parc national créé en zone périurbaine en Europe, le Parc national des Calanques, qui allie les dimensions marine et terrestre ;
  • la construction et l’immersion de près de 30 000 mètres cubes d’habitats sous-marins dans le cadre du programme RECIFS PRADO, ce qui en fait le plus grand récif artificiel d’Europe et de Méditerranée ;
  • le remplacement des anciens balisages maritimes par de nouveaux dispositifs plus respectueux des fonds sous-marins ;
  • le développement d’un partenariat majeur avec le Conservatoire du littoral, dans le cadre de l’Initiative pour les petites îles de Méditerranée (PIM) ;
  • l’implication locale dans plusieurs réseaux de protection de la mer à l’échelle nationale, méditerranéenne et européenne, tels qu’Eurosite et MedPAN.

Le Plan de gestion de la rade de Marseille (PGRM) apporte une cohérence à l’ensemble des actions menées sur les territoires littoraux et marins. Il contribue au développement de partenariats entre institutions et avec les acteurs économiques.

Festival mondial de l'image sous-marine

Festival mondial de l'image sous-marine. © Uwe Schmolke / FSISMFestival mondial de l'image sous-marine. © Uwe Schmolke / FSISM

Du 30 octobre au 3 novembre 2013 à Marseille, le Festival mondial de l’image sous-marine sert la cause des écosystèmes marins. Car comment prendre soin de ce qu’on ne connaît pas, de ce qu’on ne voit pas ?

Depuis 1973, les plus grands créateurs d’images marines et sous-marines se rassemblent chaque automne à Marseille, pour partager leurs plus belles photos et vidéos. Cette année, le Festival se tiendra la semaine consécutive à IMPAC3, dont il constituera un relais supplémentaire auprès du grand public.

Pour son 40e anniversaire, le festival n’attend pas moins de 10 000 visiteurs, pour plus d’une centaine d’exposants, 140 films et 450 photos en compétition. L’atmosphère sera ouverte, festive, riche en échanges. Pour autant, la dimension pédagogique reste présente, par exemple au travers du Jury Jeunes, qui permet à tous les collèges de France de participer à l’élection du meilleur film aquatique de l’année.

Au sein du festival, le vendredi 1er Novembre au matin, le Forum des océans accueille plusieurs participants d'IMPAC3: Sandra Bessudo (Agence présidentielle pour la coopération internationale de Colombie), Philippe Vallette (Nausicaa Centre national de la mer), Christophe Lefebvre (Comité français de l'IUCN) et un représentant de MedPAN, en compagnie du navigateur autours du mond Jimmy Cornell et avec un mot de la fin par Jean-Michel Cousteau. L'après-midi du même jour, deux autre forums seront dédiés à l'archéolgie, présentant des découvertes récentes dans des AMP libanaises, ainsi qu'aux nouvelles technoliges marines.

L'exposition photo sur les AMP de Méditerranée par Renaud Dupuy de la Grandrive et Mathieu Foulquié sera présentée à la suite d'IMPAC3.

Enfin, durant trois jours, des films merveilleux seront projetés.

Découvrez les sur www.underwater-festival.com

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter